Mon panier

0 ballotin dans votre panier
Accueil > Bruno Cacao

Bruno Cacao

Présentation de Bruno par Paule DUGAST

Image (Bruno Cacao)

S'il existe des poètes, je viens d'en rencontrer un qui ne s'exprime pas par la parole... Peut-être par le geste, assurément par sa passion, dont il a su (l'heureux homme) en faire son métier.

Mais avant de lever le voile sur cet énergumène, un petit peu d'histoire.

Issu de parents pâtissiers, tout jeune, ce petit homme entendait, chez sa tante Rita les ... chocolats rangés dans le placard lui parler.

Quant aux discussions, aucune conversation ne me fut contée !

Bizarre ce genre de phénomène !!! Quoi? Vous emmèneriez votre enfant chez un psy s'il vous disait ça !

Et bien pas la famille de ce Monsieur, qui avec un sourire bienveillant ouvrait naturellement la porte du placard afin de sustenter la gourmandise de ce petit bonhomme si attendrissant.

En grandissant, bercé dans la pâtisserie et toutes sortes de desserts pour gourmands de toutes natures, Bruno Guillard s'est naturellement tourné vers le métier de... Chocolatier...

Et à partir de là, tout est allé très vite.

En 1992, il fut apprenti chocolatier auprès d'un Maître Artisan pendant 2 ans, et en 1994 il fut sacré "meilleur apprenti Chocolatier de Paris".

Image (Bruno Cacao)

Sa reconnaissance est profonde envers son professeur monsieur Sucheta, et son maître d'apprentissage monsieur Temoins.

En 1996, il décrocha son diplôme niveau 4 " le Brevet de Technicien Chocolatier" BTM en travaillant à Tours chez monsieur Ménard. Il fit la découverte de l'artistique avec le chef Jean-Marc Polisset.

Jusqu'en 1998, il a perfectionné son métier, son art, en travaillant pour différents patrons. Cette même année, il a décidé de «voler de ses propres ailes».

En 2001, il déménage sa petite entreprise et s'installe   à Nantes.

En 2006, il remporte le 1er prix Artistique & Dégustation Vase de Sèvres à Arpagon, qui lui permettra d'être finaliste au Championnat de France des Chocolatiers.

En 2008, il reçoit de la part de la Chambre des Métiers le titre de "Maître Artisan".

En 2009, il reçoit dans la catégorie "Stars et Métiers" un premier prix à Nantes par la Banque Populaire Atlantique.

Image (Bruno Cacao)

En 2010, il remporte un 2ème prix à Vannes au Salon du Chocolat dans la catégorie "Meilleure ganache aux épices"

En 2014, c'est le grand déménagement, la nouvelle fabrique avec le nouveau magasin rendent le travail plus réaliste et augmente la qualité du travail.

Image (Bruno Cacao)

C'est un projet financer intégralement par la Banque Populaire Atlantique.

Image (Bruno Cacao)

Et il continue... Il ne s'arrête pas là, il participe régulièrement aux démonstrations de Salons Professionnels dans le but de continuer à s'exprimer librement, et aider à susciter des vocations.

Ici création d'un Chef Indien.

Image (Bruno Cacao)

Il a une allure débonnaire, il est un tantinet réservé, voir timide. Sa passion, comme tous les artistes, c'est quand il est «en scène», dans son laboratoire, à laisser librement cours à ses envies selon la saison.

C'est le moment où le Maître laisse la porte ouverte à l'imaginaire, à l'inspiration, à la liberté, et muni de ses ingrédients préférés, il ressortira avec une panoplie complète de délicieuses bouchées, tablettes, sculptures pour gourmets avertis, amateurs de bonnes choses.

Une véritable invitation au voyage autour du monde avec le chocolat.

Si Tim Burton a immortalisé au cinéma « Charlie et la Chocolaterie », nous, dans la belle ville de Naoned, nous avons la version réelle en la personne de Bruno Cacao.

Et si vous faites partie de ces personnes dites « adultes », mais ayant pu garder une âme d'enfant, le signe de ralliement est tellement simple : avant d'entrer dans la chocolaterie, juste avant, plaquez donc votre oreille sur la porte de la devanture et, si vous êtes digne d'une psychanalyse prolongée, vous entendrez vous aussi les chocolats vous susurrer leur histoire : de Quelzalcoalt en passant par Charlie, sans oublier Bruno Cacao.

Image (Bruno Cacao)

Paule Dugast